LES CHAMPS D’ACTION D’ITALIA IN RETE

Animation de réseau : Le Forum Accueil et solidarité Mémoire : le centre virtuel et le Printemps de la Mémoire Éducation : ateliers pour les enfants et les ados Égalité des chances : « femmes et cultures en mouvement » Citoyenneté active Développement durable

« FARE RETE » – RESEAUTER :  Le Forum

 

ACCUEIL ET SOLIDARITÉ

Nous accueillons regulièrement des demande d’information et d’aide auxquelles nous essayons toujours de répondre. Dans cet esprit est né Viverelavorare in Francia (vivre et travailler en France) : un site internet et application pour mobile qui donne toutes les informations nécessaires pour « vivre et travailler en France ». Il né d’un collectif d’associations du Réseau (Associations Emilia-Romagna, Conseil des italiens à l’étranger, les services sociaux délégué INCA et ACLI, la Mission catholique italienne à Paris, l’association Aureka ….) pour répondre à la demande des dizaines de milliers de jeunes italiens qui arrivent en France chaque année depuis au moins 6-7 ans. Ce sont souvent des jeunes diplômés qui travaillent dans les universités ou les laboratoires de recherches. En leur donnant les outils pour faciliter leur intégration, nous souhaitons également développer un sens de citoyenneté active européenne et les rapprocher des associations existantes pour assurer le renouvellement générationnel. Ce projet a été cofinancé par l’État italien, par la Région Emilie-Romagne et a obtenu le Label Paris Europe en tant que projet applicable à d’autres jeunes d’origine européenne. De ce projet sont nés les ateliers de « networking », pour faire rencontrer les professionnels seniors et les jeunes demandeurs d’emploi. Cet atelier sont organisés par le Comites (Conseil des italiens à l’étranger) et sont financé par le Ministère des Affaires Étrangères italiens). Il a aussi donne l’idée à plusieurs structures d’organiser des rencontres avec des experts sur des thèmes d’intérêt général (logement, travail, auto-entrepreneuriat…).

Le site est actuellement en réfection.

MÉMOIRE : LE CENTRE VIRTUEL ET LE PRINTEMPS DE LA MÉMOIRE

Membre du Réseau Mémoires et Histoires, Italia in Rete a réfléchi depuis le départ à un centre virtuel des l’Histoire et des mémoires de l’émigration italienne en France. Nous avons collecté les résultat de projets tels que « Partisans et Résistants : les gènes de l’antifascisme » (transformé également en exposition virtuelle) et des interviews d’histoire orale réalisés en audio ou vidéo au sein des différentes associations. Nous avons réfléchi à ce qui signifie « faire mémoire », en interrogeant des professeurs et des chercheurs d’histoire orale dans un colloque à Modène (Italie). Nous avons organisé le colloque « Médiateurs de la Mémoire » au CNAM de Paris, qui confrontait les études de mémoire orale et Italie et en France et tentait de faire interagir les chercheurs, les artistes et le personnel technique (photographes, vidéastes, webmaster). Des formations spécifiques « médiateurs de la mémoire » ont suivi. Nous avons recensé et mis en ligne les différentes « élaborations » : extraits de concerts de concerts, spectacles, films, expositions. Italia in Rete est adhérente à l’AISO (Associazione Italiana Storia Orale) et au Réseau Mémoires et Histoires en Ile de France. Elle participe à la biennale « Printemps de la Mémoire » depuis 2013. En 2014 elle a présenté un court-métrage – « Identi-kit migrant » et a organisé un atelier sur « l’identité nationale » au Consulat Général d’Italie au sein d’un colloque universitaire sur l’identité nationale (espagnols, portugais, italiens). En 2017 nous avons soutenu le spectacle « E più non canto ou « Adieu à la vie, adieu à l’amour » – Spectacle à 7 voix, « chanter la guerre pour parler de paix » sur les chants de la première guerre mondiale sur une idée de Francesca Perugini et la direction artistique d’Anna Andreotti de La Maggese.

Le site est actuellement en réfection.

CITOYENNETÉ ACTIVE – NOUS ET L’EUROPE

Dès ses débuts, en 2013-2014, Italia in Rete a participé au projet « Pour une citoyenneté active en Ile-de-France », porté par l’ICOSI (Institut de Coopération Sociale Internationale) en collaboration avec les réseaux portugais, polonais, et espagnols. Le projet visait, dans un premier temps, à faire inscrire et voter les ressortissants européens aux élections européennes et aux municipales et ensuite à promouvoir une citoyenneté active. Mis à part le projet, ceci nous a permis de commencer à réfléchir à une coordination européenne sur la citoyenneté. Il nous a aussi permis de découvrir les techniques de l’ « intelligence collective » (forum ouvert, atelier participatif, world café) que nous avons pu pratiquer par la suite.   Grace à cette expérience, nous avons intégré le groupe de réflexion lancé sur la citoyenneté active par la Délégation Affaires Européennes de la Ville de Paris.

Nous avons ainsi participé et nous participons aux projets :

INCLUDE  Faire connaître aux Parisiens leurs droits en tant que citoyens européens et inciter les ressortissants européens à Paris à s’investir davantage dans la vie de la cité, et notamment à s’inscrire sur les listes électorales européennes et municipales. Le Conseil parisien des européen.ne.s   Le projet INCLUDE a créé le 13 décembre 2018 le Conseil parisien des Européen·ne·s. Il s’agit d’un conseil consultatif ouvert à tout citoyen ayant la citoyenneté européenne et un lien fort avec Paris.
Pour en savoir plus : https://www.paris.fr/pages/europe-lancement-du-projet-include-5607
APProach Un projet pilote porté par l’ALDA (European Association for Local Democracy) s’adressant aux citoyens EU en mobilité afin de les aider à s’orienter dans la ville d’accueil et à participer à la vie citoyenne. Une application qui est en train d’être développée par les citoyen “mobile” de l’EU et par les villes partenaires : Etterbeek (Belgique), Milan (Italie), Nea Smyrni (Grèce), Paris (France), Vejle (Danemark), Lisbonne (Portugal), Amsterdam (Pays Bas) & Warsaw (Pologne).

Nous participons régulièrement à la fête de l’Europe              

EDUCATION – ATELIERS POUR ENFANTS, ADOLESCENTS ET ADULTES

Depuis 2016 (appel à projet) et 2017 (appel à marché) Italia in rete intervient dans les écoles primaire de Paris avec des ateliers en italien de : – Eco-gestes, l’art du recyclageCinéma contre les discriminationsMémoire de mon QuartierCuisine locale de saison. Nous avons une dizaine d’intervenants et environs 6 à 8 écoles/an. Ces ateliers sont en ligne avec les axes de travail du Réseau (Mémoire, Citoyenneté, Culture), nous permettent de développer un ancrage territorial et de faire des prestations qui contribuent à financer une toute petite partie de nos activités.

En 2019, nous avons obtenu un financement « Politique de la Ville » du Conseil de Quartier du 14e pour un atelier de Théâtre de Simone Goggiano avec les adolescents de la structure Aje-Association Jeunesse Education, L’AJE-Paris est membre de la Réussite Éducative de Paris 14e et de Paris 20e, en Convention Pluriannuelle d’Objectifs avec la Préfecture de Paris.      

DU PLAN DES FEMMES A « FEMMES ET CULTURES EN MOUVEMENT »

Un premier projet pilote – intitulé « Le plan des femmes » s’adressait aux femmes italiennes résidant en France, Allemagne, Belgique et Portugal et aux femmes qui sont rentrées ou qui rentrent régulièrement en Italie après des longs séjours dans les payes européens. Vu les succès de cette première édition pilote, nous allons à présent élargir notre action à des femmes ressortissantes d’autres pays européens, d’où le titre « femmes et cultures en mouvement ».

Petit rappel du projet pilote : Dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel, ce projet vise à co-construire, en partant de la base, un patrimoine culturel commun décliné au féminin et porteur de valeurs européens et de principes mis en question par la montée de populismes : l’égalité, la solidarité, le dialogue interculturel, l’inclusion. Les femmes migrantes disparaissent davantage de la Mémoire et de la Culture. Dans le secteur culturel elles représentent en Europe 42% (source : Eurostat, 2016). Après l’affaire Weinstein, nous savons maintenant que souvent cela à un prix. Ce projet transnational et intergénérationnel va impliquer des femmes européennes résidant à Paris, ou ailleurs et tenant compte des pays de départ, devenus pays d’immigration (l’Italie, Portugal, Espagne…) et des pays « d’accueil » (Allemagne, France, Belgique), avec une attention pour l’équilibre générationnel et les langues, et une triple traduction : d’une langue à d’autres, d’une culture à d’autres, des mots aux signes, aux images, à l’interprétation. Les ateliers réalisés ont posé, à travers des outils conçus par un collectif d’artistes et anthropologues italiennes, les bases d’une mémoire et d’une culture communes aux femmes et à l’Europe. En ouvrant nos horizons sur d’autres nationalités, ce “patrimoine” féminin partagé permettra de valoriser l’apport des femmes dans la Culture européenne mais aussi dans la construction de l’identité, d’un sens d’appartenance et de citoyenneté. Par ailleurs, les ateliers sont ouverts aux femmes non-européennes qui, souvent victimes de discriminations, contribuent dans la langue du pays d’accueil à construire ce patrimoine. A l’expression et à la réflexion artistiques, comme pour le projet pilote, suivra l’analyse du matériel produit afin d’alimenter un portail s’adressant au grand public et aux chercheurs ainsi que la création d’un réseau social innovant dédié (portail et réseau social sont à ce jour à créer). Il va également faire l’objet d’une installation artistique, pour respecter le volet culturel et artistique du projet et toucher un public plus large.

Un projet d’Italia in Rete, en collaboration avec les association Emilia-Romagna de Paris, Eutopia – Régénérations territoriales de Reggio Emilia, ReteDonna de Berlin, le Centre de Documentation des Femmes de Modène, l’Université UNIMORE (Modène et Reggio Emilia) et les associations emiliano-romagnoles de Berlin et de Genk (Belgique). Co-financé par le Conseil des emiliano-romagnols à l’étranger et par le Label Paris Europe.    

DÉVELOPPEMENT DURABLE

En même temps que le Forum nous avons accueilli des producteurs alimentaires dans le cadre de l’Expo Milan 2015, en partenariat avec l’Expo, le pavillon français, SNCF – Voyages en Italie et bien d’autres. Un jeu de l’oie (re-imprimable si besoin) – Peppona l’oca non sprecona – et des ateliers pédagogiques sur l’art du recyclage ont été conçu à cette occasion et ont obtenu le LABEL PARIS CLIMAT 2015.  Avec ces ateliers nous intervenons depuis dans le cadre des TAP (Temps d’Activité Périscolaire) de la Ville de Paris et à l’occasion de Forums associatifs.