Home > Le portail > PABLO NERUDA La poésie de la Vie

Domenica 15 febbraio 2015 à 15h00


PABLO NERUDA La poésie de la Vie
THEATRE EL DUENDE - Ivry sur Seine

JPEG - 100.6 Kb

PABLO NERUDA La poésie de la Vie
( Théâtre/Danse/Poésie )
Création 2014 OMBRADIPETER & PlACE AU TANGO
de : Vincenzo Cirillo/Federico Garcia Lorca/Pablo Neruda
Théâtre , Tango , Poésie, avec un voyage que part du sud de l’Italie et arrive au Chili en passant de l’Espagne, Écrit, mise en scène et joue par Vincenzo Cirillo

« La poésie est toujours un acte de paix. Le poète naît de la paix comme le pain naît de la farine »

Il reste que je ne suis qu’un homme, mais plusieurs vous diront quel homme j’ai été. J’ai toujours lutté pour le peuple et les droits de celui-ci de se gouverner lui-même, j’en ai frôlé la mort plus d’une fois et j’ai même dû me sauver de chez moi pour de longues années. Mais toujours j’ai écrit et aimé la vie. Mon œuvre a fait le tour du monde et je suis devenu un symbole pour une jeunesse pleine de vie. Les élèves aimeront mon Chant général où je tente de faire sentir toute la beauté du monde. J’aime la vie et le monde. J’ai été heureux dans ma lutte incessante.
Pablo Neruda ( Ricardo Neftali Reyes Basoalto)

PABLO NERUDA, la poésie de la Vie.

Des femmes dansent avec des drapeaux rouges. Cinq heures de l’après-midi, le poète espagnol Federico Garcia Lorca est condamné à mort par le Franquiste. Il tombe comme le fier torero de sa poésie. Neruda observe mourir son ami et imagine un tango argentin sensuel et profond : il croit voir ça fille Malva Marina qui danse en jouant avec sa poupée. Pablo interprète ses poèmes et maintenant la danse se transforme en coup d’État : Pinochet contre le président de la République du Chili Salvator Allende, après l’exil et la cueca chilienne. Un spectacle corporel, physique, autour des paroles du grand poète Chilien Pablo Neruda ; un théâtre visionnaire, pictural et émotionnel pour une histoire qui est celle d’un homme et de tous les hommes.

« Un spectacle basé sur la biographie de Pablo Neruda écrit par lui-même et une recherche qui a duré trois ans avec un plongeon dans ses poèmes, ses écrits, mais aussi celles des auteurs et la musique qu’il aimait tant.
Le voyage, effectué dans la région de Maule et dans la ville de Parral (Chili) qui a vu en 1904 la naissance du poète Chilien, prix Nobel de littérature en 1971, m’a fait réaliser et comprendre ce qu’il a légué à son peuple et son pays. » (Vincenzo Cirillo)

Je veux vivre dans un pays où il n’y ait pas d’excommuniés.
Je veux vivre dans un monde où les êtres soient seulement humains, sans autres titres que celui-ci, sans être obsédés par une règle, par un mot, par une étiquette.
Je veux qu’on puisse entrer dans toutes les églises, dans toutes les imprimeries.
Je veux qu’on n’attende plus jamais personne à la porte d’un hôtel de ville pour l’arrêter, pour l’expulser.
Je veux que tous entrent et sortent en souriant de la mairie.
Je ne veux plus que quiconque fuie en gondole, que quiconque soit poursuivi par des motos.
Je veux que l’immense majorité, la seule majorité : tout le monde, puisse parler, lire, écouter, s’épanouir.

"Confieso que he vivido", Ricardo Eliecer Neftalí Reyes Basoalto, alias Pablo Neruda

http://www.malastranafestival.it