Accueil > L’agenda > La caravane antimafia s’arréte a Paris les 10 et 11 octobre

Jeudi 10 octobre 2013 à 19h00


La caravane antimafia s’arréte a Paris les 10 et 11 octobre

« CINEMA LIBRE SUR LES TERRES LIBEREES »
Festival de Cinéma itinérant CONTRE LES MAFIAS
10-11 octobre 2013, Ateliers Varan, Paris

CONTRE LES MAFIAS. La caravane de cinéma itinérant dépasse encore une fois les frontières nationales pour souligner combien les mafias sont désormais un problème international. Comme a écrit Martin Shulz, Président du Parlement européen, dans la motivation pour le patronage
du Parlement européen : « Je suis ravi de voir que le festival de cette année continue le combat contre le crime organisé qui implique plusieurs états membres clefs en Europe. Les organisations criminelles, généralement ne sont pas limitées par les frontières. Elles infiltrent les sociétés à niveau international, menaçant les citoyens, l’économie et les institution de
l’état… »

La Fondation Cinemovel, sous la présidence honoraire d’Ettore Scola, et de LIBERA - Associations, noms et chiffres contre les mafias, dirigé par Don Luigi Ciotti, ont donné vie à Cinéma Libre sur les Terres Libérées en 2006 pour contribuer, par le biais du cinéma itinérant, à l’engagement des acteurs qui investissent sur l’avenir des territoires conquis par la
criminalité organisée et promouvoir la légalité en opposition à la violence mafieuse.

Les parcours du cinéma itinérant constituent, dans ce scénario, une intégration culturelle et sociale très élevées : en animant la vision collective, en stimulant la discussion et le débat ainsi qu’en favorisant la sensibilisation pour une meilleure responsabilité.

Le Festival qui a obtenu pour la deuxième année le patronage du Parlement européen est parti de Bruxelles le 18 juin pour réaliser 20 étapes dans 20 villes différentes.

Après Bruxelles, Gênes, Corleone, Polistena, Casal di Principe et de nombreuses autres étapes, Cinéma Libre sur les Terres Libérées revient à Paris avec la projection de « La nave dolce » de Daniele Vicari (10 Octobre, 20h30), en présence du réalisateur et de « El impénétrable »
de Daniele Incalcaterra (11 Octobre, 20h30). Toutes les projections et les rencontres auront lieu aux Ateliers Varan.

Fondation Unipolis est Partenaire institutionnel de la Fondation Cinemovel.

Ils soutiennent le festival : BNL Groupe BNP Paribas ; Coop. Adriatica Région Emilie Romagne - Assemblée législative, Europe Direct - coordination Émilie-Romagne, Rimini municipalité ; Hera Groupe ; pour la France, en collaboration avec Ateliers Varan, Libera France, Flare France,
Ethicando, Italia in rete. Media Partner : Focus-In.

Informations
www.cinemovel.tv
Libera France : libera.paris@gmail.com ou www.facebook.com/liberafrance

Ateliers Varan : 6, Impasse Mont-Louis. Paris. Métro ligne 2 : Philippe Auguste

AVANT-PROGRAMME

Jeudi 10 Octobre 2013, Ateliers Varan
19.00

Projection de documentaires de la Fondation Cinemovel dans la cour des Ateliers Varan.
20.00
La nave dolce

Présentation avec Daniele Vicari, Réalisateur du film, Elisabetta Antognoni, Cinemovel Foundation, Claude Guizard, Président Ateliers Varan, Fabrizio Grosoli, Cinemovel Foundation, Maria Chiara Prodi, Libera France
20.30
Projection du film « La nave dolce » de Daniele Vicari, 90 m.

Vendredi 11 Octobre 2013, Ateliers Varan
19.00

Projection de documentaires de la Fondation Cinemovel dans la cour des Ateliers Varan.
20.00
El Impenetrable

Présentation du film avec Daniele Incalcaterra, Réalisateur du film sur skype, Elisabetta Antognoni, Cinemovel Foundation, Ludovic Michel, Directeur Théâtre Déchargheurs, Maria Chiara Prodi, Libera France
20.30
Projection du film « El Impenetrable » par Daniele Incalcaterra, Fausta Quattrini, 95 m.

Cinemovel prépare sa tournée européenne 2014 :
signalez-vous pour organiser une étape du parcours avec nous

LES FILMS

La nave dolce par Daniele Vicari. 90’, VOST
Le 8 Août 1991 un bateau albanais, chargé de vingt mille personnes, arrive dans le port de Bari. Le navire s’appele Vlora. Pour ceux qui regardent de plus près, il ressemble à une fourmilière grouillante, un enchevêtrement confus de corps accrochés les uns aux autres. Les opérations d’amarrage sont difficiles, quelqu’un est jeté dans la mer pour nager vers le continent, beaucoup crient en choeur « Italie, Italie" en faisant le signe de
la victoire avec ses doigts.

El impenetrable par Daniele Incalcaterra. 95’, VOST
Un récit à la première personne pour une histoire vraiment extraordinaire et emblématique. Le directeur, Daniel Incalcaterra, hérite de beaucoup de grandes forêts "impénétrable" au Paraguay et décide de rendre la terre à son peuple d’origine. Mais il doit composer avec les propriétaires fonciers, les sociétés multinationales et les fonctionnaires corrompus déterminés à l’empêcher de réaliser son rêve. Un documentaire trépidant et plein de surprises, beaucoup plus excitant qu’une fiction.
Présenté à la dernière Mostra de Venise, c’est le travail d’un auteur à découvrir, le seul qui a "osé" raconter la montée de Berlusconi en ’94 dans « Repubblica Nostra » (Notre République).