Accueil > L’agenda > Forum des Associations italiennes - Xe édition

Samedi 14 juin 2014 à 11h00


Forum des Associations italiennes - Xe édition

14 giugno 181 avenue Daumesnil - Paris 12e

10 bougies pour l’édition 2014

Un anniversaire plein de nouveautés, à partir du lieu jusqu’à la participation de nouvelles associations, celui du Forum des associations italiennes qui se déroulera le 14 juin à la Maison des Associations du 12ème arrondissement de Paris, 181 avenue Daumesnil.

Rappelons, comme chaque année, la genèse du Forum. Il est né pour donner de la visibilité aux associations qui n’en ont pas les moyens, afin de leur permettre de participer à des évènements professionnels, de rencontrer, pour leurs projets, de nouveaux bénévoles, de nouveaux partenaires et afin de donner une image plus authentique de la complexité et de la richesse de l’Italie, encore liée au stéréotype « pizza- spaghettis-mandoline ».
Pour ce 10ème anniversaire, nous avons donc cherché à innover en commençant par le lieu.
Le boulevard Blanqui que la mairie du 13ème avait mis très audacieusement à notre disposition dès la première année, a eu l’effet espéré : le public qui s’intéresse à l’italien nous connait ; au fil des ans, nous voyons, avec plaisir, les mêmes personnes (avec moins de plaisir, nous rencontrons les mêmes « pique assiette » !).
Durant les réunions préparatoires, nous avons même parlé d’un forum itinérant qui changerait d’arrondissement ou de ville chaque année, mais cela reste encore à voir.
Le fait est que cette nouvelle ère du Forum commence dans un des quartiers les plus italiens de Paris : c’est dans le 12ème arrondissement, à la gare de Lyon, que les italiens arrivaient. Ils arrivent aujourd’hui encore à la toute proche gare de Bercy.
Beaucoup d’entre eux se sont établis dans le quartier et, il y a quelques dizaines d’années encore, presque toutes les boutiques d’artisanat (menuiserie et meubles) du Faubourg Saint-Antoine étaient tenues par des italiens.
Différentes associations ont leurs sièges ici et une des deux radios italiennes, Cappuccino, émet très exactement de la rue de Montreuil.
La Maison des Associations se trouve, de plus, dans les locaux désaffectés d’une gare, la gare de Reuilly, autre témoin des allées venues qui depuis des siècles unit nos deux pays.
Pour donner vraiment un sens à ce qui peut passer pour des coïncidences, le fil conducteur de cette dixième édition sera la rue, entendue à l’italienne, comme lieu où l’on vit, se rencontre, parle, où s’expriment musiciens, artistes (les célèbres « madonnari » par exemple), et acteurs. Les gens du cirque, les « Orsanti » et les acteurs de la Commedia dell’arte (les « golosi »), ont été parmi les premiers émigrés à parcourir les routes de France .
Le glacier ambulant est, pour sa part, l’un des premiers métiers. En 1680, Francesco Propocopio dei Coltelli mit au point une espèce de « petite machine » pour faire de la glace et, compte tenu du succès rencontré par son « charriot », il ouvrit en 1686 le prestigieux café Le Procope.
Même les jardins et les places sont de lieux de vie et non des carrefours où les voitures s’entrecroisent : sur une place italienne on trouve les anciens, assis sur des bancs, les jeunes formant des groupes, les enfants qui jouent, des générations entières habitent l’espace en même temps.

ANIMATIONS DE RUE

Le jardin de la Maison des Associations, plus compact par rapport à ce que nous avons connu, nous a semblé reproduire ce type de situation, il s’ouvre sur une rue étrangement non-commerçante et, on y retrouve l’atmosphère de fête villageoise.
Les animations ont été conçues autours de ce concept : les chorales « A tout bout de chant, la Maggese, Di sol e di la », qui redonnent vie aux chansons traditionnelles, ou les musiques comme les « pizziche » ou les « tarantelle » de Sudanzare qui accompagnent les fêtes laïques ou patronales dans les rues des villes (la nuit de la « Taranta », dans les Pouilles, en est un très bon exemple).
Les « cantastorie » , Antonietta Pizzorno (association « Parole ») et Luciano Travaglino (Théâtre de la Girandole) improviseront à tour de rôle des récits et des chansons d’un autre temps.
Le collectif « Attiva coscienza » qui comprend des peintres, des photographes et des sculpteurs sera dans la « cabane des artistes », sous les arbres du jardin, avec les musiciens et les acteurs afin de rencontrer le public dans une atmosphère plus détendue.
L’émission en direct « Top Italia », présentée par Carmelo Mondello (Radio Vexin) et Radio Aligre, qui est là chez elle, présentée par Michel Goti et retransmise ensuite sur Aligre et RVVS ne pouvaient pas manquer à la fête.
A propos des ambulants, le superbe biporteur de « Café Rue », italianisé pour l’occasion et conduit par les Jardins numériques, déambulera dans le quartier pour faire converger le public vers le Forum.

LE ASSOCIAZIONI PRESENTI

Elles sont pratiquement une cinquantaine. Si l’on considère la brève période consacrée à l’organisation de ce Forum, c’est un exploit.
Parmi ces associations régionales (à noter : un retour de San Marino, qui est plutôt un Etat), on trouve celles qui travaillent sur des projets mémoriels, la culture (chant, cinéma, théâtre, art, artisanat…) sur la langue (Centre Italiance, Italo Calvino, Polimnia) accompagnées par les associations de parents d’élèves et de professeurs.
Participent également des associations engagées dans la lutte contre la Mafia (Libera), dans des causes touchant la démocratie (Democratici Parigi, Metropolis), dans l’assistance et la prévention sociale des travailleurs (les services sociaux délégués ACLI et INCA) ou dans la lutte pour l’environnement (FAI France et « Passeggiate » ou « Cammini », qui proposent des formes de tourisme « slow » et durable).
Il y a même des associations sportives avec l’incontournable « Inter Club ».
Pour rester sur le thème de l’exposition « Milano 2015 » dédiée à la gastronomie, diverses associations qui s’occupent de culture culinaire seront présentes avec dégustations et ventes de produits (Ita-liens, Evviva la Pappa !...). « Italiani per una notte » organisera même un championnat de « street food ».
Une salle de la Maison des Associations hébergera des projections de vidéo produites ou proposées par les associations : interviews « mémoriels » de résistants et expatriés, courts, voire très courts métrages sur l’identité, « Formato ridotto », film produit par la région Emilia-Romagna à partir de vieux films en super 8 auxquels ont été rajoutés des textes lus par des écrivains de la région, ou vidéo sur des paysages urbains, ruraux et maritimes du Bel Paese. L’exposition « Geni della resistenza » par Veronica Mecchia qui a vu la participation des associations Fratellanza Reggiana, Emilia-Romagna et ANPI, présentes au forum, sera accrochée dans le jardin.

TÉLÉCHERGEZ LE DÉPLIANT AVEC LE PROGRAMME ET LA LISTE DES ASSOCIATIONS :

PDF - 1.7 Mo

SUIVEZ L’ÉVENEMENT SUR Facebook